Voyage au sud, l’Islande intime

ISLGP0002

Les points forts de ce voyage
Grand Angle

  1. Une découverte des paysages variés du sud
  2. Un hébergement "en dur"
  3. Des randonnées modulables
  4. La souplesse d'un bus privé pour les déplacements

Votre
expert

Matthieu Offredi

Matthieu Offredi

Expert des voyages guidés en Europe

Informations
pratiques

Durée

8 jours

À partir de

0

Voir la fiche technique Envoyez ce circuit à un ami Ajouter à ma sélection

Ce voyage vous propose de découvrir l'étonnante variété des paysages du sud de l'île, à un rythme paisible. Changeante selon les saisons, vous découvrirez l'Islande des jours sans fin placée sous le signe de milliers d'oiseaux, celle des volcans des hautes terres spectaculaires à partir de mi-juin et le spectacle merveilleux des immenses glaciers descendant jusqu’à l’océan. Des fameuses chutes de Gullfoss au geyser Strokkur, des massifs multicolores de Landmannalaugar au Parc National de Skaftafell, cette découverte de l'Islande en gîtes et refuges vous fera découvrir les incessants contrastes de ce monde à part. Avec le retour de l'obscurité, commencera alors le spectacle des aurores boréales, imprévisibles, mais grandioses.

Itinéraire

J1

Reykjavík

Vol Paris / Reykjavík. Transfert bus, 50 km
Nuit à Reykjavík. Dîner libre.

Hébergement

Nuit en guest house

J2

Le plateau de Hellisheidi

Par le plateau volcanique de Hellisheidi, nous rejoignons les plaines agricoles du sud avant de pénétrer dans la vallée de Thórsmörk, “les bois de Thor”, encaissée entre trois glaciers. La cascade de Seljalandsfoss, dont on peut faire le tour à pied, est postée en sentinelle. Passages de rivières et torrents à gué, langues glaciaires et leurs chutes de séracs, canyons aux parois couvertes de mousses, cascades dissimulées et forêts de bouleaux miniatures font de ce site l'un des plus beaux de l’île. Première randonnée dominée par le volcan Eyjafjallajökull, celui-là même qui fit beaucoup parler de lui lors de son éruption en avril 2010. Au niveau de la langue glaciaire de Gigjujökull les effets de l´éruption sous forme d´une coulée d´eau, mêlée de glace fondue et de lave en fusion, ont totalement recomposé le paysage à sa sortie. Là où se trouvaient des moraines et une lagune dans laquelle la langue venait mourir doucement, se trouve un magnifique cône de déjection. De la lagune sortait une rivière glaciaire aux eaux troubles. Aujourd’hui le cône de déjection filtre l´eau qui est pure. Nous aurons donc l´occasion de constater le pouvoir des éléments sur la nature.

Hébergement

Nuit en refuge

Heures de marche

4h30

J3

Falaises et lave

Nous visitons la région située sous les glaciers Eyjafjallajökull et Myrdalsjökull. Arrêt à l'impressionnante chute de Skógafoss. Découverte des falaises de Dýrhólaey, (attention, en mai et juin l´accès est limité pour cause de nidification de milliers d’oiseaux) ; nous remplaçons alors cette visite par les formations d’orgues basaltiques de Reynishverfi, avec vue imprenable sur Dýrhólaey. L’étrange monolithe de Hjörleifshöfdi, encerclé de vastes étendues de sable noir, est également sur notre route. Toujours plus loin vers l’est, nous franchissons de vastes étendues de sable noir qui résultent des nombreuses éruptions sous-glaciaires, puis d'anciens champs de lave aujourd'hui recouverts d'une épaisse couche de mousse vert bronze. Arrivée dans la région du parc national de Skaftafell, au pied du Hvannadalshnúkur (2110m), le point culminant de l'île.

Hébergement

Nuit en refuge

Heures de marche

3h30

J4

Parc national de Skaftafell

Visite du parc national de Skaftafell. Randonnée vers la chute de Svartifoss et la vallée glaciaire de Morsárjökull ou vers les pointes de Krístinartindar, la météo du jour nous aidera dans nos choix. Vue sur une partie de la calotte glaciaire du Vatnajökull, le plus grand glacier d'Europe, et sur d'immenses étendues de sable volcanique. Tout ceci sous la silhouette du point culminant de l´île, le Hvannadalshnjúkur (2110 mètres). Nous sommes dans l´univers des glaciers, avec des petites touches alpines, certes, mais à une grosse différence près, nous sommes alors quasiment au niveau de la mer. Et sous la glace grondent les volcans dont le Öræfajökull, dont on parle peu mais qui reste un des plus actifs sur l´île et dont les éruptions successives ont façonné une immense plaine de sables noirs, les sandar, domaine des grands labbes qui ne vous laisseront pas facilement pénétrer en leur domaine. A Jökulsárlón les icebergs dérivent jusqu'à l'océan voisin sous l'oeil attentif de quelques phoques.

Hébergement

Nuit en refuge

Heures de marche

5h30

J5

La côte Sud

Quand l'accès aux montagnes est fermé au printemps, nous découvrons plus en détail la côte sud et ses nombreux secrets dans la région de Vík, notamment le monolithe de Hjörleifshöfdi, sorte de gros paquebot pris par les sables. Aussi incroyable puisse-t-il paraître cette "montagne“ couverte d´herbe mais entourée de sable noir fut habitée jusque dans les années 30. Puis nous continuons notre route sous les glaciers du sud.
L´été venu, nous prenons la route des hautes terres jusqu’à la faille explosive d'Eldgjá sur le rift actif (à partir de la fin juin). Randonnée dans un univers de mousse et de lave sur ce site qui fut le théâtre de l'une des éruptions les plus virulente qu'ait connu l'île, en l'an 930 alors que l´île venait d´être habitée. Certains chercheurs pensent que les scènes de cette terrible éruption auraient servies de d´inspiration à la composition de la fin du monde dans les Eddas Poétiques.
Et dans les deux cas nous commencerons pas une belle balade pour admirer les gorges au nom imprononçable de Fjardrágljúfur.

Hébergement

Nuit en refuge

Heures de marche

4h30

J6

Le volcan Hekla

Au printemps (mai et juin), quand il n'est pas possible d'accéder à la région de Landmannalaugar, nous en profitons pour prendre le ferry à l´embarcadère de Landeyjarhöfn pour gagner l´archipel des îles Vestmann et plus particulièrement l´île de Heimaey, la seule peuplée et centre de pêche très important. Le printemps venu les oiseaux marins cherchent refuge sur les falaises, soit au sommet pour y creuser un terrier comme les macareux, soit de manière plus spectaculaire sur des anfractuosités comme les guillemots pour y déposer leur oeuf unique. Iles sorties des fonds océaniques à la faveur de nombreuses éruptions les îles Vestmann, dont Heimaey, sont constituées de falaises de plusieurs centaines de mètres de hauteur, autant de zones habitables pour la gente ailée. Autre particularité de Heimaey, sa coulée de lave émise lors d´une violente éruption qui dura six mois en 1973 et agrandit l´île d´un tiers de sa surface, et y ajouta un second volcan, menacant au passage d´engloutir la petite ville. Entre le cap de Stórhöfdi pour y observer les oiseaux et Eldfell né de l´éruption nous aurons le temps de bien découvrir l´île au cours de ces deux balades, avant de reprendre le ferry pour regagner la terre ferme et prendre la direction du volcan Hekla.
En été et automne, départ par la superbe piste de Fjallabaksleid jusqu'à Landmannalaugar, d´une infinie variété aux teintes tantôt noires, tantôt vertes, puis fluorescentes lorsque les mousses se révèlent. Randonnée au coeur d'un massif multicolore, au milieu de champs de lave et de vapeur. Bain dans une rivière d'eau chaude. Fin de journée le long de la piste de Landmannaleid jusqu'au pied du volcan Hekla et ses vastes étendues de lave et de cendre noires.

Hébergement

Nuit en refuge

Heures de marche

5h30

J7

Geysir, Gullfoss et Thingyellir

Découverte de la région de Hekla et de la vallée de Thjórsárdalur, qui sera l´occasion d´un détour par la petite oasis de Gjáin, véritable bassin de verdure au milieu d´un monde minéral rude. Aussi douce qu´inattendue.... avant de nous arrêter à la chute de Gullfoss puis d'observer le geyser Strokkur à Geysir. Arrêt également à Thingvellir, la vallée du Parlement, où les premiers colons islandais tinrent leur assemblée en plein air dès la fin du 9e siècle, jetant les bases d’une démocratie basée sur des traditions venues de Norvège. Retour sur Reykjavík. Dîner libre.

Hébergement

Nuit en guest house

Heures de marche

2h30

J8

Retour

Transfert (50km) pour l’aéroport de Keflavík et vol pour Paris.

L'itinéraire diffère pendant le printemps.

 

Nous pouvons être amenés à modifier l'itinéraire indiqué : soit au niveau de l'organisation (problème de surcharge des hébergements, dédoublement des groupes, modification de l'état du terrain, éboulements, sentiers dégradés, etc.), soit directement du fait du guide (météo, niveau du groupe, ...). Ces modifications sont toujours faites dans votre intérêt, pour votre sécurité et pour un meilleur confort !

Descriptif technique

Niveau

Marche : de 4 à 6h maximum. La plupart des déplacements se font dans un bus privatisé adapté aux pistes empruntées. Ce mode de transport permet de visiter un maximum de lieux différents. Cependant, les déplacements en véhicules sont ponctués de visites, de balades ou de petites randonnées… vous devez être capable de marcher toute une journée. Le terrain est d’une grande variété : rocaille, sable volcanique, mousses plus ou moins épaisses, coulées de lave, traversées de cours d’eau…Les dénivelés sont peu importants mais la déclivité peut l'être.

Transports des bagages

Rien à porter que votre petit sac à dos de la journée. Bagages transportés dans le véhicule.

Encadrement

Guide islandais francophone ou accompagnateur français.

Hébergement / Restauration

  • Hébergement

À Reykjavik : guesthouse en chambre double, sanitaires partagés à l’étage. Durant le circuit : refuges, auberges de jeunesse ou gîtes, en sac de couchage, en chambrées ou dortoirs, sanitaires partagés.

  • Restauration

Petits déjeuners et dîners chauds, préparés sous la conduite de votre guide et pris en commun, déjeuners pique-nique en pleine nature.
Vous aurez l'occasion de déguster du poisson frais, de la viande d'agneau, des produits laitiers de qualité. Les Islandais produisent sous serre divers légumes frais.
Important : informez-nous avant le départ en cas d’allergie.

Groupe

De 6 à 15 participants

Rendez-vous / Dispersion

  • Rendez-vous

Le J1 aéroport de Paris.

  • Dispersion

Le J8, aéroport de Paris.

Vols

Vols aller-retour Paris – Reykjavik (Aéroport de Keflavik) sur vols réguliers. L’aéroport international de Keflavik est à 50 Km du centre de Reykjavik.

Durée

8 jours, 7 nuits

Équipement

Vêtements
Le climat de l’Islande est imprévisible pour le randonneur et nécessite un équipement performant. Une règle d'or, prévoir des vêtements qui sèchent rapidement. Evitez le COTON (et donc, pas de jeans)
Le coton est une fibre reconnue pour ses pouvoirs absorbants. Il capture donc toute l’humidité de votre corps et nécessite de grandes quantités de chaleur pour sécher. Préférez donc la laine, la soie et les fibres synthétiques, qui vous aideront à rester au sec et au chaud autant que possible !
Vous aurez besoin des vêtements suivants:

  • 1 bonnet de laine assez épais pour couper le vent efficacement, doublé sur les oreilles. Un deuxième bonnet plus léger pour l’effort est aussi recommandé
  • 1 casquette
  • 1 foulard de type cache-col pouvant aussi protéger vos oreilles et/ou couvrir votre tête
  • Des gants ou des moufles de laine, non pas qu’il fasse très froid en Islande l’été, mais un vent de 50 km/h par +5°C équivaut à -12°C par temps calme. Une deuxième paire de gants plus légers pour l’effort est aussi recommandée
  • T-shirts (1 pour 2 ou 3 jours de marche). Eviter le coton, très long à sécher ; préférer t-shirts manches courtes (matière respirante) en Capilène (Patagonia), Dryflo (Lowe Alpine), Light Effect (Odlo)
  • 1 sous-pull (remarques idem ci-dessus) ou chemise manches longues
  • 1 veste en fibre polaire épaisse
  • 1 gros pull de laine (à enfiler sous la polaire le soir ) ou une veste rembourrée peu encombrante
  • 1 pantalon de randonnée en toile synthétique
  • 1 pantalon confortable pour le soir
  • 1 veste imperméable et respirant style Gore-Tex. C’est la pièce d’équipement la plus indispensable en Islande !
  • 1 sur- pantalon imperméable et respirant style Gore-Tex. C’est aussi la pièce d’équipement la plus indispensable en Islande !
  • 1 cape de pluie, fermée sur le côté et dispose d’un cordon de serrage en bas (utilisation délicate par grand vent)
  • 1 maillot de bain
  • Chaussettes de marche (1 paire pour 2 à 3 jours de marche). Eviter les chaussettes type "tennis" (coton), très longues à sécher et risque élevé d’ampoules ; préférer celles à base de Coolmax ou de laine
  • Une paire de bonnes chaussures de randonnée, solides, avec bonne tenue de cheville et imperméables
  • 1 paire de guêtres (facultatif)
  • 1 paire de chaussures détente pour le soir
  • Une paire de sandale pour traverser les rivières
  • 1 paire de lunettes de soleil d’excellente qualité
  • 1 paire de bâtons télescopiques (recommandé)
  • 1 gourde (1 litre minimum)
  • 1 lampe frontale (à partir du mois d'août)
  • 1 couteau de poche (à mettre dans le bagage allant en soute)
  • 1 petite pochette (de préférence étanche) pour mettre son argent
  • Nécessaire de toilette
  • 1 serviette de toilette séchant rapidement (Packtowl de MSR par exemple)
  • Boules Quiès (très recommandées pour faire de bonnes nuits et bien récupérer de ses efforts)
  • Crème solaire + stick à lèvres
  • Paire de jumelle pour observer les oiseaux, (facultatif)
  • Nécessaire de couture
  • Du ruban adhésif de type Duct Tape. Très pratique pour les petites réparations de fortune quand on est loin de tout (chaussures, vêtements, lunettes, etc.)
  • 1 sac de couchage (confort entre 5 et 0°c)

Attention: les sacs de couchage en fibres synthétiques perdent de leur efficacité avec les années. Pensez au drap de sac (en soie ou en polaire) qui peut compenser dans une certaine mesure cette perte d'efficacité.

  • Pharmacie personnelle
  • Vos médicaments habituels
  • Vitamine C ou polyvitamine
  • Médicaments contre la douleur : paracétamol de préférence
  • Bande adhésive élastique (type Elastoplast, en 6 cm de large)
  • Jeux de pansements adhésifs + compresses désinfectantes
  • Double peau (SOS Ampoules de marque Spenco, disponible en magasins de sport, en pharmacie, parapharmacie...)

Bagages

Vous devez conditionner l’ensemble de vos affaires en 2 sacs : 1 sac à dos et 1 grand sac de voyage souple.

  • Le sac à dos

Sac à dos de randonnée d’une capacité de 35 litres environ, il vous sera utile pour le transport de vos affaires personnelles durant la journée.

  • Le grand sac de voyage souple

Il doit contenir le reste de vos affaires. Vous le trouverez chaque soir. Il sera transporté par des porteurs et/ou des animaux et/ou des véhicules.

Formalités

Passeport ou carte d’identité valides pour toute la durée du séjour pour les ressortissants français. Pas de visa pour les ressortissants de l’Union Européenne. Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l’ambassade.

Devises

La couronne islandaise. 100 couronnes islandaises : environ 0,90 € (au 03/03/2017) Nous vous conseillons de retirer de l’argent à un distributeur automatique en arrivant à l’aéroport ou à Reykjavík (cartes Visa et Mastercard acceptées partout) car il est souvent difficile de changer de l’argent en cours de voyage. Ne prévoyez pas de changer de l’argent à l’arrivée à l’aéroport car les files d’attente sont interminables.
En ville, les banques ferment tôt en après-midi (16h) et sont fermées le week-end. Il est possible de payer avec votre carte bleue dans presque tous les commerces du pays, et ce qu’il s’agisse de grands ou de petits montants.
Il est enfin possible dans la plupart des magasins et restaurants de Reykjavík de payer en euros : vous recevrez alors votre monnaie en couronnes islandaises.

Langue

L’islandais. Beaucoup de gens parlent aussi l’anglais. Important : La participation de chacun aux tâches quotidiennes est indispensable : déchargement et chargement du véhicule, vaisselle, aide à la préparation de la cuisine (éplucher les patates, découper les légumes, surveiller la soupe…)

Décalage horaire

L’heure GMT, soit 2 heures de moins qu’en France en été.

Climat

Grâce à la présence de deux courants marins, l’un froid (le courant polaire du Groënland qui baigne les côtes nord et est) et l’autre chaud (un des bras du Gulf-Stream passe le long des côtes sud et ouest), l’Islande jouit d’un climat océanique tempéré étonnamment doux en hiver compte tenu de la latitude. Seul l’intérieur du pays enregistre de très grands froids en hiver. En été, la température moyenne est de 10 à 12°, mais varie de 5 à 25°. Les chutes de neige sont vraiment exceptionnelles.
L’inconstance du temps, qui provient de la rencontre entre les masses d’air polaire dense et sec du Groenland, avec un front d’air tiède et humide d’origine tropicale est la caractéristique essentielle du climat islandais. C’est pourquoi nous vous recommandons de vous équiper à la fois en vue du grand soleil et de la pluie. Attention, en septembre les nuits peuvent être plus fraîches (en dessous de 0°).

Privatiser ce voyage

Partez entre amis ou en famille aux dates qui vous conviennent.

Privatisation possible à partir de 6 personnes.

Demander un devis

Ce circuit ne correspond pas exactement à vos attentes ?

Créer un voyage sur mesure Voir tous les circuits en Islande

Nous vous conseillons aussi

Godafoss en Islande
Randonnée guidée
ISLGP0001

La Grande boucle de l'Islande

 
Difficulté
Durée
14 jours
 
 
 

à partir de 4 550,00 €

Vous aimerez aussi

Godafoss en Islande
Randonnée guidée
ISLGP0001

La Grande boucle de l'Islande

 
Difficulté
Durée
14 jours
 
 
 

à partir de 4 550,00 €

La péninsule de Dingle vue depuis Clogher Head
Randonnée liberté
IRLLP0002

La Péninsule de Dingle

 
Difficulté
Durée
8 jours
 
 
 

à partir de 605,00 €