Escapade en raquettes à Aletsch

Récits de voyages, Récits de l'équipe

Pour notre séjour à Aletsch entre amis, nous avons séjourné dans le typique et chaleureux hôtel de Markus et Francesca, Le Salina Maris à Breiten-Mörel. Cet hôtel familial est idéalement situé dans le village.

 

Accueil à l'hotel Salina Maris © Hotel Salina Maris
Accueil à l'hotel Salina Maris © Hotel Salina Maris

Nous étions logés dans un appartement pour 6 personnes, composé de 2 salles de bain ainsi que d’une kitchenette. Les transferts et navettes mis en place par l’hôtel sont très bien organisés, et nous permettent de rejoindre les différents départs de randonnée très rapidement. Après chaque jour de marche, nous avons pu nous ressourcer et nous détendre dans le SPA de l’hôtel composé d’une piscine d’eau saline, d’un Sauna et d’un Hammam. Les plus sportifs du groupe ont pu profiter de la salle de sport.

 

Espace détente de l'hôtel Salina Maris © Cécile Hénard
Espace détente de l'hôtel Salina Maris © Cécile Hénard

Les petits déjeuners sont copieux, et ont satisfaits tout notre groupe. Sous forme de buffet, nous y trouvons des produits locaux sucrés et salés, de quoi nous donner de l’énergie pour bien commencer une journée de randonnée.

 

Petit déjeuner de l'hôtel Salina Maris © Hotel Salina Maris
Petit déjeuner de l'hôtel Salina Maris © Hotel Salina Maris

Nous avons passé un super séjour mêlant bien être et découverte en raquettes de ce beau pays qu'est la Suisse !

 

Randonnée raquettes dans la forêt d’Aletsch

Pour notre première journée, Markus nous a emmenés faire la célèbre randonnée raquette de « la forêt d’Aletsch ».

Après un court transfert en bus, nous avons pris le téléphérique Rideralp, passant ainsi de 760m à 1925m d’altitude en quelques minutes. Les paysages verdoyants de la vallée ont vite laissé place aux pentes enneigées. Il est grand temps de s’équiper pour le froid et de chausser nos raquettes.

Une première montée parmi les chalets valaisans et longeant les pistes de ski alpin nous amène jusqu’à Riederfurka. De là magnifique vue de carte postale.

 

Arrivée à Riederfurka
Arrivée à Riederfurka

Markus nous raconte l’histoire de la Villa Cassel construite au début du XXème siècle et abritant aujourd’hui le centre Natura Pro, centre d’information et de formation en environnement.

 

Passage devant la Villa Cassel © Adrien Ozanon
Passage devant la Villa Cassel © Adrien Ozanon

 

 

Nous empruntons ensuite le sentier des crêtes jusqu’à Hohfluh. Sur le chemin, plusieurs petites pauses pour découvrir les stations thématiques et ludiques du parcours découverte. L’arrivée au point culminant de la randonnée nous est récompensée par une vue grandiose sur le majestueux glacier d’Aletsch.

 

Vue sur le Glacier d'Aletsch
Vue sur le Glacier d'Aletsch

Après la pause photo, on quitte le sentier raquette balisé et on descend dans la poudreuse pour rejoindre la forêt. On laisse l’effervescence de la station pour un calme serein et un décor plus « nature ». C’est ce moment que choisit Markus pour faire une petite pause revitalisante à l’aide de barres de céréales et chocolatées. On poursuit ensuite la balade parmi arbres et mousses diverses. On a la chance d’observer de nombreuses empreintes d’animaux dans la neige.

 

Descente dans la forêt d'Aletsch
Descente dans la forêt d'Aletsch
Pause barre chocolatée
Pause barre chocolatée

On finit par retrouver la Villa Cassel, mais d’un autre point de vue cette fois, et redescendre tranquillement vers le téléphérique. La descente est bien plus propice à l’admiration du paysage et du village typique de Riederalp.

 

Vue sur Riederalp
Vue sur Riederalp

 

Raquettes et repas au restaurant Rhone Quelle

Comme nous n’avons pas eu notre dose de raquettes pour la journée, nous avons fait une deuxième randonnée raquettes le soir.

Le démarrage, après une session au Spa de l’hôtel n’était pas évident mais puisque nous avions comme objectif un bon repas au restaurant montagnard de la Source du Rhône (Rhone Quelle), nous avons vite repris le rythme derrière Markus, notre guide.

Nous avons commencé la randonnée au cœur du petit village d’Oberwald, au bout de la vallée de la Conche, où serpente le Rhône naissant.

Le Rhône peu après qu'il ait pris sa source
Le Rhône peu après qu'il ait pris sa source

En hiver, la route s’arrête à ce village mais en été, on peut monter jusqu’au col de Furklas et passer dans une autre vallée derrière. Lorsque le col est fermé à la circulation l’hiver, l’une des options pour les automobilistes et de passer le col par un tunnel… en train avec leur voiture sur l’un des wagons ! Il y a en effet un train qui relie les villages de part et d’autre du col avec des départs toutes les 30min où il est possible d’y monter dessus avec sa voiture.

"Navette" en train pour passer le col en voiture
"Navette" en train pour passer le col en voiture

La première partie de la randonnée se fait sur du plat. C’est un bon échauffement avant la montée régulière en lacets.

Après une heure de marche dans la forêt conifère (épicéas, mélèzes), nous avons fait une petite pause à la chapelle St Niklaus, lieu de pèlerinage. Nous avons profité de la pause pour boire un coup et hop, c’est reparti!

Chapelle Saint Niklaus
Chapelle Saint Niklaus

Juste avant l’arrivée de la nuit, nous sommes arrivés au restaurant bien charmant. Après, la question plus difficile de la journée: que choisir au menu (surtout que le menu était en suisse-allemand et le serveur parlait italien)?!

Certains ont apprécié la spécialité valaisanne : la croute au fromage, une tranche de pain garnie d’une bonne couche de fromage mélangé à du lait, du beurre, de la farine et d’un peu de vin blanc, le tout fondu au four. D’autres se sont régalés d’une fondue ou d’un osso bucco (spécialité de la maison).

Devant le restaurant Rhone Quelle
Devant le restaurant Rhone Quelle

Après le repas, nous avons pu choisir notre véhicule pour la descente: une luge de deux personnes ou un ‘veloski’. Après quelques virages, nous avons plus ou moins compris comment conduire la luge. Les premiers ont même eu la chance à voir un lièvre variable (son pelage devenant blanc en hiver), qui a traversé la piste. Les conditions ce soir-là étaient parfaites et en 20 minutes nous étions de retour au parking. Puis nous avons récupéré la voiture et somme rentrés à l’hôtel. Ce soir-là, nous n’avions pas de difficultés pour nous endormir!

En piste pour redescendre en luge!
En piste pour redescendre en luge après un bon repas!

 

Randonnée de Fiescheralp à Riederalp

Le lendemain, notre groupe se sépare : certains préfèrent profiter d’une bonne journée de ski tandis que d’autres partent à la découverte des alpages enneigés de la station en raquettes.

Le point de départ étant à Fiescheralp, c’est donc parti pour environ 20 minutes de train entre Mörel et Fiesch où nous montons en téléphérique  pour rejoindre le sentier. Ensuite, cap vers l’ouest, raquettes aux pieds, à travers un paradis blanc, sous un soleil radieux et un magnifique ciel bleu. Les conditions sont parfaites !

 

Fiescheralp © Oriane Tempé
Fiescheralp © Oriane Tempé

Nous quittons assez rapidement l’effervescence de la station de ski et nous retrouvons au calme, au cœur des alpages blancs. Le chemin est tranquille, bien tracé et damé. Quelques montées et descentes s’enchaînent mais globalement, le parcours est descendant.

 

Sentiers et paysages entre Fiescheralp et Bettmeralp
Sentiers et paysages entre Fiescheralp et Bettmeralp

Arrivés à Bettmeralp, nous décidons de prendre la télécabine jusqu’au sommet Bettmerhorn. Là-haut, nous rejoignons l’autre partie du groupe, ravie d’avoir profité d’une bonne matinée de ski. Nous déjeunons ensemble sur la terrasse du restaurant d’altitude, profitant d’une vue imprenable sur le glacier.

 

Repas au restaurant d'altitude du Bettmerhorn © Oriane Tempé
Repas au restaurant d'altitude du Bettmerhorn © Oriane Tempé

Nous redescendons en télécabine jusqu’à Bettmeralp. La fin de la randonnée n’est ensuite que de la descente pour rejoindre Riederalp et ses toits enneigés que nous apercevons au loin.

 

Redescente sur Riederalp © Oriane Tempé
Redescente sur Riederalp © Oriane Tempé

Pour la petite anecdote, nous finissons les derniers petits kilomètres de la randonnée … en motoneige. Sur le chemin, nous tombons sur un monsieur tout seul, qui s’est foulé la cheville (rien de très grave). Un appel aux pisteurs et quelques minutes d’attente plus tard, notre secouriste arrive et nous propose de rentrer avec lui en motoneige, le jour déclinant assez vite. Sachant le monsieur entre de bonnes mains, soigné au poste de secours, nous redescendons en télécabine vers Mörel. Après cette belle journée vivifiante, nous finissons la journée par un plongeon dans la piscine de l’hôtel et par un sauna… détente assurée !

 

Envie d'un séjour bien être et nature à Aletsch au coeur du Valaise Suisse?

Si vous souhaitez en découvrir encore plus, vous pouvez retrouver le programme complet de ce séjour en raquettes à Aletsch sur 6j, qu'il est possible de faire en liberté ou avec un guide. Et si vous préférez les paysages verdoyants aux cimes enneigées et les chaussures de randonnée aux raquettes,, nous avons décliné ce séjour en été en randonnée, où les points de vue sur la glacier d'Aletsch sont tout aussi grandioses!

 

Partager l'article sur

Idées voyages

Vous aimeriez également