Les Gorges du Verdon, le plus grand canyon d'Europe !

Récits de voyages, Vos récits

Découvrez le récit jour par jour de Sylvie, en randonnée guidée à la découverte des Gorges du Verdon.

Gorges du Verdon
Gorges du Verdon © Pixabay

Jour 1: départ pour la randonnée dans les Gorges du Verdon

Le rendez-vous est donné à Moustiers-Sainte-Marie, petit village provençal atypique situé au bord du Lac de Sainte-Croix, porte d’entrée des Gorges du Verdon.
Les randonneurs s’apprivoisent, se découvrent : « Tu viens d’où ? », « Oh de Bretagne, c’est joli là-bas, mais moins montagneux ! », « Tu as déjà fait des randonnées en groupe ? », « C’est la première ! Tu vas voir, c’est toujours une aventure ! » …
Nous n’avons pas le temps de visiter le village, les Gorges nous attendent. Nous y reviendrons le dernier jour. Des kilomètres plein les jambes et des fous rires en pagaille.
Du pont de Carajuan, en passant par le Point Sublime, le fameux Sentier Blanc-Martel et la montée du Grand Margès, ce périple nous promet une boucle autour du plus grand canyon d’Europe !
Pas de performance sportive pour moi, je rêvais de découvrir les Gorges du Verdon depuis plusieurs années, je suis venue pour le décor !
Un peu de déception à l’issue du premier jour, le Verdon s’est fait discret. Juste le temps d’une baignade dans ses eaux froides et torrentielles, avant de rejoindre Trigance en passant par la Crête de Casseyère, superbe belvédère pour apercevoir les vautours fauves.

Vautour fauve - Gorges du Verdon
Randonnée dans le Verdon - Belvédère Crête de Casseyères - Vautour fauve au dessus Verdon © Sylvie Poulain

Jour 2: de Trigance à Rougon en passant par le Point Sublime

Deuxième jour, la troupe se remet en marche après une nuit au gîte de Trigance, et une exploration astronomique. L’accueil, le repas, et le couchage étaient à la hauteur de la bonne humeur du groupe. Les langues se délient, les binômes se créent …
On traverse le hameau d’Entreverges avant de s’arrêter pique-niquer au belvédère de Rancoumas. Du haut du promontoire, on aperçoit de nouveau le Verdon. La hauteur des falaises est impressionnante !

Rando dans le Verdon
Randonnée dans le Verdon - Belvédère de Rancoumas - Vue sur le Verdon © Sylvie Poulain

La descente est technique mais l’arrivée au Pont du Tusset est éblouissante. Les eaux vertes qui donnent leur nom au Verdon sont éclatantes ! Nous y sommes, le Verdon est bien là, à la hauteur de sa renommée. La vue sur les Gorges du Verdon depuis le célèbre Point Sublime ne dément pas son nom. On en repart avec des yeux qui pétillent.

Rando dans le Verdon
Randonnée dans le Verdon -  Vue sur le Verdon depuis le Point Sublime © Sylvie Poulain

Après le Point Sublime, on aperçoit le village perché de Rougon, où nous passons la nuit. Le gîte de Rougon a été refait à neuf, le confort est appréciable et l’accueil des randonneurs est à bras ouverts, toujours avec le sourire. Une partie de pétanque et au lit !

 

Jour 3: Le sentier Blanc Martel et sa vue imprenable sur les Gorges du Verdon

Le troisième jour, nous partons souriants, chantant et rigolant à l’attaque du fameux Sentier Blanc-Martel. Entre le tunnel du Baou, les poignées et l’incroyable échelle de la Brèche Imbert, ce sentier nous permet de longer le Verdon, entourés par des falaises toutes plus hautes les unes que les autres. Nous randonnons au cœur du plus grand canyon d’Europe. Le décor est juste époustouflant !
La dernière montée vers le Chalet de la Maline se fait en silence, le dénivelé est important. Le Chalet de la Maline surplombe les Gorges, le Verdon scintille tout en bas.
Et dire que nous déjeunions au bord il y a quelques heures !
Au Refuge de la Maline, nous dormons deux nuits. Une petite pause dans notre « vie » nomade. L’hôte nous gâte d’un repas provençal très apprécié.

Randonnée dans le Verdon -  Vue sur le Verdon depuis le Chalet de la Maline
Randonnée dans le Verdon - Vue sur le Verdon depuis le Chalet de la Maline © Sylvie Poulain

Jour 4: Sentier du Bastidon et Plateau de Barbin jusqu'à la Palud

Plus de réserve entre les membres du groupe, on marche ensemble, on dort ensemble, la bonne humeur nous accompagne pour le quatrième jour. Nous descendons la route des Crêtes jusqu’au sentier du Bastidon. La corniche nous permet d’apercevoir (ou pas) le Verdon au fond des Gorges. Après le déjeuner, nous escaladons le Plateau de Barbin. La traversée de la forêt est silencieuse, nous entendons juste le son de quelques cloches attachées au cou des vaches, sans les voir.
La descente nous offre un magnifique panorama sur le village de La Palud-sur-Verdon et les montagnes plus lointaines. Le réconfort à l’arrivée : la dégustation d’un délicieux gâteau de la pâtisserie La Paluarde.

Rando dans le Verdon
Randonnée dans le Verdon - Descente du Plateau - Vue sur la Palud © Sylvie Poulain

Jour 5: La Palud - Aiguines avec le sommet du Grand Margès

Le cinquième jour, le départ est donné à 7h00. L’orage est annoncé et l’étape comprend la montée du Grand Margès qui culmine à 1576m. Hors de question d’affronter l’orage au sommet.
Après la traversée du Verdon par la passerelle de l’Estellier, on entame la montée. Elle se fait par paliers mais le dénivelé est éreintant.
Et tout en haut, ça en valait la peine ! La vue sur le lac de Sainte-Croix et le plateau de Valensole nous redonne le sourire. Dommage que l’orage menace, et que le temps soit un peu sombre.

Rando dans le Verdon
Randonnée dans le Verdon - Vue sur le Lac de Ste Croix en haut du Grand Margès © Sylvie Poulain

La descente est interminable et « casse-pattes », mais enfin, on aperçoit Aiguines. La journée a été longue, près de 10h de marche ! Elle se termine par la visite très instructive du musée des tourneurs sur bois, et un dîner à l’hôtel-gîte d’Aiguines. On nous sert une gigantesque part de lasagnes !

 

Jour 6: Visite de Moustiers Sainte Marie et Crêtes de l'Ourbes

Le dernier jour, nous entamons par une visite matinale du très joli village de Moustiers-Sainte-Marie et rejoignons le sentier de la Chaîne, après un arrêt à la chapelle Notre-Dame-de-Beauvoir. La grimpette pourrait s’apparenter à de l’escalade. En Haut, on peut voir le Mont Ventoux et surtout on admire l’étoile de Moustiers.
Après une dernière montée « casse-pattes », on déjeune au niveau de la crête de l’Ourbes. Déjeuner avec vue sur le Lac de Sainte-Croix, le Pont du Galetas et le Grand Margès qui nous a tant fait souffrir hier.

Rando dans le Verdon
Randonnée dans le Verdon - L'étoile de Moustiers Ste Marie © Sylvie Poulain

Retour à Moustiers-Sainte-Marie, c’est déjà la fin du séjour ! On en a pris plein des yeux. Un dernier verre avant de se séparer, on se remémore les anecdotes du voyage. On partage les souvenirs, et on rit.
Et alors sportivement ?
Sportivement, la randonnée dans les Gorges du Verdon n’est pas une balade, elle est technique et physique. Il n’y a quasiment jamais de plat. Je suis finalement assez fière de ma performance.
Le Verdon est décidément enchanteur. La vie en groupe l’est tout autant. « Tu avais raison, quelle aventure ! Vivement la prochaine randonnée ! »

Ce témoignage vous a donné envie de vous lancer à votre tour dans cette belle aventure sportive et humaine? Découvrez notre séjour randonnée guidé dans les Gorges du Verdon ! 

 

Crédits texte & photos : © Sylvie Poulain

Partager l'article sur

Idées voyages

Les gorges du Verdon
Randonnée guidée
FRAGP0069

Gorges du Verdon

Niveau
Durée
6 jours
Commentaires
1

à partir de 595,00 €

Vous aimeriez également

Grand Angle en pratique
bien choisir son voyage

En savoir plus

Nos photos

Parc national du Mercantour, France
Dolomites de Cortina, Italie
Andros et Tinos, Grèce