Corfou-Paxos, randonnées dans une Grèce de lumière

La baie d'Agios Spyridon à Palaiokastritsa sur l'île de Corfou
Récits de voyages, Récits de l'équipe

Corfou-Paxos, randonnées dans une Grèce de lumière

Un océan… d’oliviers ! D’où s’extraient avec vigueur les élégants fuseaux des cyprès.

Dans les villages, des toits de tuiles et les badigeons ocres (rouges ou jaunes) des murs. Nous sommes à mille lieux des maisons blanches aux volets bleus des localités cycladiques. Pareil pour les églises dont les délicats clochers-peignes ou les hauts clochers-tours surmontés de leur coupole rougeâtre – bâtis sur le modèle du clocher de l’église Saint Spyridon de Corfou –, tranchent avec les églises blanches aux coupoles bleues de Santorin. Ce sont pourtant ces dernières qui servent régulièrement de porte étendard aux îles grecques. Et pourtant…

Randonnée à la chapelle d'Agios Simeon
Randonnée à la chapelle d'Agios Simeon © François Ribard

Oui, pourtant… Car partout, les îles Ioniennes affichent leur singularité élégante dans une Grèce trop souvent ramenée à ses standards cycladiques, en oubliant la richesse paysagère, culturelle et patrimoniale des autres régions. Cette originalité vous sautera aux yeux quand vous débarquerez à Corfou à l’occasion d’un séjour organisé par Grand Angle en liberté ou guidé.

Puits vénitien de Kerkyra
Puits vénitien de Kerkyra © François Ribard
Balade dans la ville de Kerkyra
Balade dans la ville de Kerkyra © François Ribard

C’est que l’occupation vénitienne a imprimé sa marque sur l’île de Corfou – appelée Kerkyra, en Grec – dont la capitale classée au patrimoine mondial par l’UNESCO a tous les atours d’une cité italienne raffinée. Tout le monde sait que les plus belles villes du monde, sur le plan de la richesse patrimoniale, sont italiennes ! La ville de Corfou, elle-même dénommée Kerkyra, en Grec, n’échappe pas à ce constat. Elle mérite assurément plus d’une visite tant  ses attraits sont nombreux : ruelles étroites du centre ancien et leurs guirlandes de linge traversant la rue, d’une fenêtre à l’autre ; monuments historiques comme les deux forteresses vénitiennes ; églises où se pressent des fidèles venus de tout le monde orthodoxe ; cafés où le temps s’étire comme devant les arcades du Liston, bâties par les Français au début du XIXème siècle, sur le modèle de celle de la rue de Rivoli ; musées remarquables dont le musée archéologique qui vient de rouvrir ses portes après près de dix années de rénovation… Bref, la ville de Corfou fait partie intégrante de nos programmes tant elle est séduisante.

Entre mer et montagne, à l’ombre d’oliviers dont la taille vous surprendra, les randonnées sont à l’aune de cette personnalité. Et si certaines côtes de Corfou ont souffert de la grande attractivité de l’île en drainant un important tourisme balnéaire, nos programmes évitent soigneusement ces plages fréquentées pour découvrir ce que l’île a de meilleur à nous offrir.

Balisage du Corfu Trail
Balisage du Corfu Trail © Thomas Praire

De Liapades à Agios Simeon, de Palaiokastritsa à Agios Georgios ou en suivant le célèbre Corfou trail qui traverse l’île du sud au nord, marcher sous l’ombrage délicat des oliviers, au-dessus d’une mer ionienne qui arbore des reflets changeants, du bleu profond à l’émeraude le plus pur, révèle des moments de grâce que peu de destinations peuvent offrir.

Baie d'Agios Spyridon à Palaiokastritsa, Corfou
Baie d'Agios Spyridon à Palaiokastritsa © François Ribard

Des plages, il en reste assez pour notre agrément. Mais ce sont des plages secrètes, comme Myrtiotissa, au pied de Pelekas ou Rovinia à dix minutes de l’hébergement de Liapades. Quant à l’immense plage d’Agios Georgios, terme d’une étape somptueuse du Corfou trail, elle combine agréablement la présence de quelques structures touristiques à une tranquillité bon enfant de bout du monde, préservée par son éloignement routier.

Vue depuis le mont Pantokrator
Vue depuis le mont Pantokrator © Sander Hoogendoorn, Flickr

Sur cette île qui culmine à près de 1000 mètres, au mont Pantokrator, les panoramas sur la côte et les montagnes de la Grèce continentale et de l’Albanie sont imposants. A découvrir lors de nos séjours en liberté qui suivent l’itinéraire du Corfu trail (liens)

Si vous faites le choix de randonner jusqu’à Paxos, que ce soit lors d’un séjour guidé ou en profitant de notre programme en liberté associant Corfou et cette île de poupée, vous y débarquerez, au terme d’une traversée en bateau de 1h30. Paxos est fréquemment désignée au pluriel, par le vocable Paxi tant elle est indissolublement liée à la petite île satellite d’Antipaxos.

Randonnée sous les oliviers de Paxos
Randonnée sous les oliviers de Paxos © François Ribard

À Paxos, comme à Corfou, les oliviers sont au rendez-vous, bordés d’omniprésents murets de pierre sèche. Ici aussi, les occasions de baignades sont nombreuses, dans des criques remarquables où les oliviers eux-mêmes apportent un ombrage appréciable jusqu’en bord de mer.

Port de pêche de Gaios, Paxos
Port de pêche de Gaios © François Ribard

Paxos et ses localités de poupée : le ravissant port de Loggos, la baie abritée de Lakka ou le port animé de Gaïos aux façades colorées qui se mirent dans les eaux calmes de la mer ionienne dans un environnement naturel de toute beauté.

Arche de Tripitos sur l'île de PAxos
Arche de Tripitos © François Ribard

À Paxos, la randonnée prend des allures de flânerie, toujours à l’ombre des oliviers et devant des curiosités naturelles saisissantes comme l’arche de Tripitos.

Reste à évoquer l’incomparable caractère des habitants des îles ioniennes. Chaleureux, accueillants, fraternels, ils sont réputés pour leur joie de vivre dans toute la Grèce ainsi que pour leur talent de musiciens. Il y a fort à parier que lors d’un dîner en taverne, vous aurez l’occasion de partager ces moments uniques où chanteurs et danseurs s’associent comme pour célébrer un peu de cette Grèce éternelle que nous aimons tant.

Étiquettes

Îles et sentiers côtiers

Partager

newer