Laponie Suédoise - La piste Royale

Les points forts de ce voyage
Grand Angle

  1. Bagages transportés par moto neige
  2. Hébergements rustiques mais toujours très confortables
  3. Découverte du magnifique et sauvage parc national d’Abisko
  4. Séjour encadré par un accompagnateur montagne diplômé d’état

Vos
experts

Thomas Praire

Thomas Praire

Directeur technique des voyages

Matthieu Offredi

Matthieu Offredi

Expert des voyages guidés en Europe

Informations
pratiques

Durée

8 jours

À partir de

2 475,00 €

Voir la liste des départs Voir la fiche technique Envoyez ce circuit à un ami Ajouter à ma sélection

La célèbre Kungsleden ou piste Royale est un « classique » des pays nordiques.

Une incursion authentique au cœur de la Laponie suédoise

Tout au nord, au nord du sauvage Sarek, l’un des plus grands parcs naturels désertiques d’Europe, la Piste Royale porte bien son nom. Cette traversée de la Laponie suédoise possède une réelle dimension « Grand Nord », renforcée par la présence du Kebnekaise (2127 m) et des plus hautes montagnes de Suède entre lesquelles s'insinuent de longues vallées, que nous traversons, peuplées de rennes, lagopèdes, élans ...

Les raquettes permettent de passer partout, mais pas n’importe comment. Avec un guide à vos côtés et les bagages transportés, vous découvrirez la plus mythique des traversées des pays nordiques.

Dates et prix

Du / Au Prix Statut
17/03/2019 - 24/03/2019 2 475,00 €

Garanti à partir de 5

24/03/2019 - 31/03/2019 2 475,00 €

Garanti à partir de 5

31/03/2019 - 07/04/2019 2 475,00 €

Garanti à partir de 5

Les prix comprennent

  • les vols aller/retour Paris - Kiruna
  • l'encadrement
  • l'hébergement
  • la nourriture du petit déjeuner du J2 au petit déjeuner du J8
  • le transport des bagages tel que prévu
  • les transferts internes prévus au programme
  • les taxes aériennes

Les prix ne comprennent pas

  • les boissons
  • les repas du J1
  • la location des raquettes et bâtons
  • les assurances
  • les frais d’inscription
  • les dépenses d'ordre personnel
  • tout ce qui n’est pas mentionné dans « les prix comprennent »

Itinéraire

J1

Arrivée à Kiruna

Vols Paris-Kiruna. Transfert de l’aéroport jusqu’à votre hébergement.

Hébergement

Auberge, hôtel ou chez l'habitant

J2

Abisko – Abiskojaure

Derniers préparatifs pour le raid et transfert à Abisko par le train ; rencontre avec notre ami lapon, Pär Henrik, éleveur de rennes et son skidoo, qui transportera nos bagages pendant toute la durée du raid.

Départ sur la piste Royale depuis Abisko jusqu'au refuge d'Abiskojaure (487 m).

Nous quittons Abisko sous le célèbre portique de la piste Royale pour nous élever dans la forêt clairsemée de bouleaux et continuer le long du lac d’Abisko jusqu’au refuge. Installation dans le confortable refuge (pour la latitude) : bien chauffé, avec cuisine bien équipée, sauna, bois coupé, lits superposés avec couettes, etc… Il reste à aller chercher l’eau sous la glace, préparer le repas et passer la première soirée autour d’un bon feu de bois.  C’est aussi le domaine des élans et des lagopèdes que nous pourrons voir jusqu’aux abords du refuge.
Dîner et nuit en refuge gardé à Abiskojaure.

Hébergement

Refuge

Distance

13 km

Heures de marche

4h30 à 5 heures

Dénivelé +

150 m

J3

Abiskojaure - Alesjaure

En suivant la vallée de la Kamajakka dans la forêt de bouleaux ; nous grimpons entre le Kieron (1543 m) et le Kartinvare (1154 m), par une longue vallée qui débouche sur un col assez plat (830m). Avant d’arriver sur les rives du grand lac Alisjarvi, on pourra se réchauffer si le besoin s’en fait sentir dans le refuge, petit mais chaud, qui le précède. Le refuge d'Alesjaure (780 m), tout près d'un village lapon inhabité en hiver, se profile au bout du lac gelé perché sur une petite colline. Installation, sauna possible.
Dîner et nuit en refuge gardé à Alesjaure.

Hébergement

Refuge

Distance

20 km

Heures de marche

5 h 30 à 6 h 30

Dénivelé +

350 m

J4

Alesjaure - Tjäktja

Nous quittons le site d’Alesjaure pour la grande vallée de l'Alesatno : une étape au relief facile qui se termine par une belle montée au refuge de Tjäktja (930 m) situé juste sous le col du même nom à 1230 m.
Dîner et nuit en refuge gardé à Tjäkja.

Hébergement

Refuge

Distance

12 km

Heures de marche

4 heures à 4 h 30

Dénivelé +

350 m

Dénivelé -

100 m

J5

Tjäktja - Salka

On quitte Tjäktja avec 2 itinéraires au choix. Notre coup de cœur va pour le passage par le refuge de Nallo, après un joli col sauvage et en-dehors de l’itinéraire principal ; nous terminons l’étape par la magnifique vallée de Salka, confluent de plusieurs vallées.
Dîner et nuit en refuge gardé à Salka.

Hébergement

Refuge

Distance

13 km

Heures de marche

4 h 30 à 5 heures

Dénivelé +

300 m

Dénivelé -

400 m

J6

Salka - Singi

Nous descendrons la vallée de Salka, avec en toile de fond les plus hauts sommets de la Suède. La vallée s’ouvre de plus en plus, nous atteignons bientôt le village lapin de Singi, inhabité l’hiver, voici puis notre refuge. Nous croiserons peut-être des attelages de chiens de traineaux, ancien moyen de transport privilégié des lapons avant l’arrivée des motoneiges. L’étape est assez courte, nous permettant de profiter de notre refuge, de recharger nos batteries au coin du feu ou de participer aux dernières corvées d’eau ou de bois (c’est qu’elles vont nous manquer !).
Dîner et nuit en refuge gardé à Singi.

Hébergement

Refuge

Distance

11 km

Heures de marche

4 heures

Dénivelé +

50 m

Dénivelé -

200 m

J7

Singi - Kebnekaise - Nikkaluokta - Kiruna

2,5 km de montée très facile jusqu’à un petit col, puis descente vers le refuge de Kebnekaise, plein est par la large vallée de la Ladjojakka, sous le Mont Kebnekaise, le plus haut sommet de Suède (2127m).

Nous effectuerons les 20 derniers kilomètres de traversée de la grande et très ouverte vallée de Laddjuvaggi en motoneige-taxi. Nous longerons la rivière bordée de pins arctiques et de bouleaux que nous avions laissés le 1er jour à Abisko. Puis, c’est le grand lac de Laddjujarvi (5km) qui nous conduira tout naturellement vers Nikkaluokta. Nous retrouverons nos affaires au village lapon. Derniers adieux à Pär Henrik, éleveur de rennes, et c’est le départ en autocar pour Kiruna. 
Dîner et nuit en hôtel, auberge ou chez l’habitant à Kiruna.

Hébergement

Hôtel, auberge ou chez l'habitant

Distance

14 km

Heures de marche

5 heures

Dénivelé +

200 m

Dénivelé -

250 m

J8

Kiruna - Stockholm - Paris

Transfert à l’aéroport et vol retour de Kiruna à Paris.

Nous pouvons être amenés à modifier l'itinéraire indiqué : soit au niveau de l'organisation (problème de surcharge des hébergements, dédoublement des groupes, modification de l'état du terrain, éboulements, sentiers dégradés, etc.), soit directement du fait du guide (météo, niveau du groupe, ...). Ces modifications sont toujours faites dans votre intérêt, pour votre sécurité et pour un meilleur confort !

L’enneigement en montagne est parfois aléatoire. Vous êtes avant tout des randonneurs, en cas de manque de neige sur certaines parties de l’itinéraire, nous assurons tout de même le départ de nos séjours. Pensez à vous munir de chaussures de marche.

Descriptif technique

Niveau

Intermédiaire. Itinéraire vallonné présentant un dénivelé positif de 150 à 500 m par jour. Etapes de 3 à 6 h de marche. Les terrains abordés restent à la portée de tous, mais il est souhaitable d’avoir une bonne condition physique.

Transports des bagages

Le transport de bagage est compris. Portage par motoneige (sac de 8 à 10 kg maximum par personne), généralement conduite par un lapon éleveur de rennes. Précision : les motoneiges sont seulement autorisées pour les ayant droits ou compagnies bien identifiées. L’itinéraire reste donc sauvage et d’une grande solitude…

Vous ne portez que vos affaires de la journée, dans un petit sac ou une sacoche, avec le pique-nique et les vivres de course.

Groupe

De 5 à 12 participants

Durée

8 jours, 7 nuits, 6 jours de marche

Période de départ

Du 10 mars au 07 avril 2019

Encadrement

Un accompagnateur en montagne ou un moniteur de ski nordique français, diplômé d’Etat, plus un lapon (en principe Pär Henrik ; de Nikkaluokta) avec son scooter tirant un traîneau pour le transfert des bagages.

Confort

Hébergement

En auberge ou chez l’habitant à Kiruna, en refuge le long de la piste Royale. Les refuges de la piste Royale appartiennent tous au STF (Svenska Turist Föreningen ; organisation suédoise gérant les refuges) et sont un modèle du genre sous ces contrées très reculées.

Dépourvus d’eau (à cause du gel essentiellement) et d’électricité, ces refuges offrent des toilettes sèches à l’extérieur (il faut prendre sa doudoune !). L’eau est puisée dans le lac ou la rivière voisins (eau très pure) ; les eaux usées évacuées judicieusement. Le bois est toujours prêt quand on arrive et le feu presque toujours entretenu par les skieurs précédents. Il faudra reconstituer le stock de bois avant de partir pour que le système se pérennise ; chacun laisse le refuge comme il l’a trouvé en arrivant. Système unique en Europe, il y a toujours un gardien pour gérer l’arrivée des skieurs, et certains refuges (Abiskojaure, Alesjaure et Salka) ont même une petite épicerie. Equipés de couettes, ces refuges offrent à chacun un lit ; les cuisines sont très bien équipées en gaz et matériel de cuisine. Les refuges sont compartimentés en plusieurs unités, ce qui permet en général à chaque groupe d’avoir son chalet pour lui.

Restauration

Restaurant à Kiruna pour le J1 et J7. Les autres repas sont préparés en commun dans les refuges ; la participation de chacun est bienvenue !

Merci de nous préciser, à l’inscription, tout type d’allergie alimentaire. Nous ferons au mieux pour adapter vos repas.

Vols

Pour les personnes arrivant de province, prévoir un billet d’avion ou de train modifiable : les horaires de départ/retour pouvant être changés par les compagnies aériennes sans préavis. Prévoyez une marge de sécurité suffisante de façon à être à l'heure au rendez-vous que nous vous fixons. En cas de risque de retard, merci de nous en aviser au plus tôt.

Vols réguliers sur la compagnie SAS ou équivalent. Départ et arrivée à l’aéroport de Paris Roissy Charles de Gaulle.   Aller - retour Paris – Stockholm (ou Copenhague) – Kiruna. Parfois, il y a 2 escales, à Copenhague et à Stockholm.

Départs province : nous consulter.

Rendez-vous / Dispersion

Rendez-vous

Le J1 à l’aéroport à Paris (ou à Kiruna sans les vols). En général vous retrouvez votre guide à Kiruna.

Dispersion

Le J8 à l’aéroport à Paris (ou à Kiruna sans les vols). En général, vous quittez votre guide à Kiruna.

Convocation

Vous recevrez environ deux semaines avant votre départ, une convocation précisant l’heure et le lieu du rendez-vous, votre billet d’avion électronique, le nom et les coordonnées du guide ainsi que l’adresse du premier hébergement.

Location de matériel

Il est préférable de venir avec ses raquettes ; cependant, la location de raquettes + bâtons est possible à Kiruna (prix 2018 : 1000 SEK soit environ 100 € pour 6 jours).

Vous pouvez aussi en louer en France, ainsi que tout le matériel nécessaire à la randonnée hivernale : doudoune, duvet grand froid, moufles, etc.

Taxes aériennes

Taxes d'aéroport, de sécurité et surcharge carburant (= taxes aériennes) : elles sont susceptibles de réajustement sans préavis jusqu'à l'émission des billets (environ 30j avant le départ).

Accès

En avion

Pour les personnes arrivant de province, prévoir un billet d’avion ou de train modifiable : les horaires de départ/retour pouvant être changés par les compagnies aériennes sans préavis. Prévoyez une marge de sécurité suffisante de façon à être à l'heure au rendez-vous que nous vous fixons. En cas de risque de retard, merci de nous en aviser au plus tôt.

Vols réguliers sur la compagnie SAS ou équivalent. Départ et arrivée à l’aéroport de Paris Roissy Charles de Gaulle.   Aller - retour Paris – Stockholm (ou Copenhague) – Kiruna. Parfois, il y a 2 escales, à Copenhague et à Stockholm.

Départs province : nous consulter.

Photos

Vous faites de belles photos, partagez les ! N’hésitez pas à nous envoyer un CD, une clé USB, un lien Dropbox ou WeTransfer de vos plus belles photos réalisées lors de votre voyage. Le fait pour vous de nous communiquer des photos implique que vous acceptez que vos photos soient utilisées à titre gracieux sur nos différents supports (catalogue, site internet, fiche technique, etc…).

Récit de voyage

Vous souhaitez partager vos meilleurs moments du voyage et faire profiter de votre expérience la communauté de randonneurs ? N’hésitez pas à nous transmettre votre récit et quelques photos illustrant vos propos que nous publierons pour vous sur notre blog  http://blog.grandangle.fr 

Tourisme responsable

Agir pour un Tourisme Responsable - label ATR

Grand Angle est un membre actif de l’association ATR « Agir pour un Tourisme Responsable », dont la conformité avec le label a été vérifié par Ecocert Environnement.
Les valeurs communes du label, partagées par tous ses membres, sont représentées par : la transparence (entre le client et l’agence de voyage), le partenariat (entre les prestataires locaux et l’agence de voyage) et la cohérence (synonyme de bonne communication au sein de l’équipe de l’agence de voyage).
Etre membre d’ATR nous engage à :

  • Promouvoir un tourisme de qualité
  • Respecter l’environnement, le patrimoine et les populations locales
  • Sensibiliser les voyageurs aux coutumes locales
  • Informer les voyageurs en toute transparence sur leurs conditions de voyage

Pour plus d’information sur l’association ATR : www.tourisme-responsable.org

Pour préparer au mieux votre voyage, nous vous invitons à prendre connaissance de la charte éthique du voyageur.

► La Charte Européenne du Tourisme Durable dans les Espaces Protégés

En 2014, Grand Angle a été l’un des premiers tours opérateurs à être certifié au titre de la Charte Européenne du Tourisme Durable, créée et développée par Europarc, la Fédération des espaces protégés européens, regroupant Parcs Naturels Régionaux, Parcs Nationaux et réserves naturelles.
La Charte Européenne a pour vocation de développer sur des espaces protégés un tourisme de qualité, durable et responsable, dans le respect de l'homme et de son environnement. Etre certifié au titre de la CETD est une reconnaissance de notre engagement dans le tourisme et le développement durables ancrés sur les territoires, sur les plans économique, social et environnemental.
La certification est une attestation de la confiance que portent les Parcs à notre entreprise et à sa démarche.
Le partenaire de Grand Angle dans cette certification est le Parc Naturel Régional du Vercors, notre patrie : http://parc-du-vercors.fr 

En savoir plus sur la Charte Européenne de Tourisme Durable : http://www.europarc.org/sustainable-tourism/

Équipement

  • Raquettes de bonne qualité et bâtons télescopiques, qu’il faudra mettre dans votre sac de voyage, sous peine de payer un supplément bagage
  • Un duvet de bonne qualité (-5°), en synthétique ou en duvet, (-5° étant uniquement pour votre confort au petit matin si la chambre est un peu froide) même si on trouve des couettes dans tous les refuges, c’est un gage de sécurité en cas de surcharge
  • Un sac à dos très confortable : 35 à 40 litres, suffisamment grand pour pouvoir mettre une veste goretex + thermos + pique nique à l’intérieur (Il doit être équipé d’une ceinture ventrale réglable)
  • Un sac de voyage (pas de valise, car ce n’est pas du tout pratique pour transporter sur une motoneige.) 10 kg maxi
  • Une très bonne paire de moufles de montagne
  • Des gants chauds (+ gants de soie pour les frileux)
  • Un équipement type ski de fond (combinaison ou knickers, jogging, etc...)
  • Une veste en gore tex ou équivalent
  • Une fourrure polaire ou un bon pull de montagne en laine
  • Un sur pantalon style Goretex ou Micropore (important pour le vent)
  • De bonnes chaussettes de montagne
  • Un bonnet et un masque, (polaire ou néoprène) ou, 1 passe-montagne pour le vent, on gèle très vite sur le visage avec le vent
  • Sous-vêtements, collant intégral style LIFA, Helly Hansen, Odlo, etc… ou autre en synthétique ou, encore mieux, en laine (type gamme Icebreaker ; la laine reste chaude et ne sent retient pas les odeurs)

PROSCRIRE LE COTON qui garde l'humidité et refroidit !

  • Une paire de guêtres
  • Une gourde thermos (1 litre) minimum
  • Une lampe frontale (+ piles et ampoules de rechange)
  • Une paire de lunettes de soleil (haute protection)
  • Un masque de ski alpin (très utile pour les yeux en cas de Blizzard, de vent ou de neige)
  • Une crème solaire (haute protection)
  • Papier hygiénique
  • Une mini-trousse de toilette
  • Un appareil photo avec enveloppe de protection pour le froid
  • Une boite en plastique type Tupperware pour votre pique-nique, avec couteau, fourchette, cuillère, assiette et bol
  • Une mini-pharmacie : médicaments personnels, aspirine, élastoplaste, gaze, biogaze, 2ème peau, Arnica en granules... (Tout un programme ! Mais rassurez-vous, la pharmacie revient souvent intacte de votre semaine de ski). Une pharmacie collective est prévue.
  • Un sifflet

Notre conseil : Si vous êtes amateurs de vin, il est préférable que vous glissiez 1 bouteille dans votre sac, car c’est introuvable sur place (ou à un tarif dissuasif) !!!

Devises

La Suède est dans l’Union Européenne, mais n’a pas adopté l’euro comme monnaie.
Il faut donc faire du change pour obtenir des couronnes suédoises (SEK). 1 SEK vaut environ 0,10 €.

Avant de partir, c’est mieux d’avoir des devises, car vous n’aurez pas véritablement l’occasion de changer sur place (l’aéroport, c’est toujours un peu la course ; par ailleurs, vous arrivez tard). Pensez à commander vos devises suffisamment longtemps à l’avance à votre banque ! C’est plus confortable ainsi … mais c’est largement aussi avantageux de changer sur place à l’aéroport !

Le pays

Les Samis (lapons)
Le Sami est la langue parlée par les samis, une minorité vivant dans la partie la plus septentrionale de la Scandinavie. Il y a entre 70 000 et 100 000 samis, mais seulement quelques-uns d'entre eux parlent la langue. La plus grande partie des samophones, c'est-à-dire quelques 10 000, est concentrée dans le nord de la Norvège (la région de Finmark). On compte environ 17 000 samis en Suède, parmi lesquels approximativement 7 000 maîtrisent la langue sami. La plupart des samis vivent dans les villes du nord :
Kiruna (2,500), Gällivare (1,800), Jokkmokk (900) et Arvidsjaur (700). Il y a environ 1,000 samis vivants aux environs de Stockholm, mais la plupart de ces derniers ne parlent pas la langue.
Le sami est une langue finno-ougrienne, apparentée de très près aux langues finno-baltes (comme le finnois et l'estonien). Selon une théorie largement répandue, le sami et les langues finno-baltes dérivent d'une protolangue commune. On pense qu'à partir de cette protolangue, le protosami s'est développé autour de l'an 1,000 av. J.-C., et se serait maintenu de façon uniforme jusqu'à 800 après J.C. environ. Par la suite, il se serait ramifié en différents dialectes.
Il n'y a pas une identité sami, mais différentes identités locales reliées à la variété linguistique locale et au territoire où elle est parlée. Les autres marqueurs d'identité sont la parenté et le territoire.
Sur le plan économique, l'élevage des rennes dans certaines régions, appelées districts d'élevage de rennes, constitue une des principales activités du groupe. Ces districts sont partagés entre les familles sami à qui traditionnellement ils appartiennent. Les habitants doivent continuer à faire l'élevage des rennes pour faire partie d'un tel district. Il y a plus ou moins quarante districts sami de cette sorte en Suède. De nos jours, les gens ont moins envie de faire ce type de travail parce qu'il faut de 400 à 500 rennes pour monter un troupeau
rentable. La chasse, la pêche et l'artisanat constituent les autres activités traditionnelles des samis. À cause des conditions économiques difficiles, la migration a été forte parmi les groupes samis. On a observé deux modèles de migration : d'une part, les Samis ont émigré vers les microcosmes urbains de leur zone
d’habitation ; d'autre part, il y a eu aussi (et il y a encore) une émigration significative vers les villes côtières des régions de Norrbotten et de Våsterbotten et vers les grandes régions métropolitaines du sud de la Suède.
La région typiquement sami (traditionnellement appelée Sami) consiste en une grande surface qui s'étend de la côte est de la presqu'île de Kola, traversant les districts les plus septentrionaux de la Finlande, jusque dans l'intérieur et sur la côte du nord et du centre de la Norvège, en passant par l'intérieur de la Suède.
Les premiers contacts avec les Scandinaves ont dû être robablement établis il y a plus de mille ans.
Cependant, ce n'est pas avant la période de l'industrialisation qui a commencé à la fin du dix-neuvième siècle et qui a continué jusqu'au XXe siècle, que la culture sami a commencé à changer de manière critique, principalement à cause de l'immigration de nouveaux éléments sur le territoire Sápmi. Cette immigration a eu graduellement un profond impact sur la vie traditionnelle et sur les modèles de colonisation chez les Samis. Aujourd'hui par exemple, il y a seulement quelques municipalités en Norvège où les Samis constituent une majorité, par exemple à Kautokeino et à Karasjok. Il y a aussi une municipalité de Samis majoritaires en Finlande, Utsjoki. En Suède, la plus grande population de Samis vit à Kiruna où ils constituent seulement 10% de la population totale de la municipalité. Cependant, en dépit de ces chiffres démographiques apparemment bas, les parties les plus septentrionales de la Norvège, de la Finlande et de la Suède constituent le coeur du territoire Sami. On estime que plus de la moitié des Samis vivent en Norvège (approximativement
35,000), environ 17,000 en Suède, 6,000 en Finlande et grosso modo 2,000 en Russie. Ces chiffres sont cependant d'une crédibilité relative, étant donné qu'il n'y a jamais eu de recensement sami.

Dans les principes fondamentaux de la Constitution suédoise, on stipule que : "Des mesures devraient être prises pour promouvoir les occasions, pour les minorités ethniques, linguistiques et religieuses, de préserver et de développer leur propre vie culturelle et sociale", ce qui a donné des résultats concrets, c'est-à-dire la constitution du Parlement sami, l'enseignement du sami à l'école et la législation concernant la population sami. Cependant, le sami n'est pas considéré comme une langue officielle au vrai sens du terme et il n'est généralement pas possible pour les samophones de s'adresser à l'administration dans leur langue.
Un parlement sami (Sametinget) de 31 membres élus a été créé en 1991. Tous ceux qui se disent Samis ou qui ont des parents ou grands-parents qui sont ou étaient des samophones, peuvent s'inscrire sur la liste électorale. Les principales responsabilités du Parlement sami sont les suivantes :
• stimuler et encourager la vie culturelle sami
• encadrer la production et la reproduction de la langue sami
• répartir les fonds gouvernementaux pour la culture sami
• nommer les membres de la commission des écoles sami
• conseiller les autorités suédoises sur les affaires sami
Les membres sont élus par les membres inscrits (encore très peu nombreux). Des partis sami spécifiques prennent part aux élections du Parlement sami (il y a onze partis différents) mais ils ne jouent pas de rôle significatif dans les élections locales.

La littérature sami consiste en une importante tradition orale qui vit toujours. Les chants Yoik, les contes, les récits épiques et les légendes constituent les racines de la tradition. En ce qui concerne la littérature écrite, le sami a été utilisé pour la première fois au XVIIe siècle. La première nouvelle en sami a été publiée en 1912. Au début des années 80, il y a eu une "percée" pour la littérature sami écrite, quand on a commencé à publier un nombre croissant de livres, de la poésie au roman. Bien que les hommes aient été les pionniers
de la littérature écrite, maintenant ce sont les femmes qui sont en tête. La plupart des livres sami sont destinés aux enfants et aux jeunes.
La langue sami est utilisée seulement dans les activités reliées au renne (la chasse et le pâturage), à la pêche et à l'artisanat.

Cartographie

Carte au 1/100000ème
Fjallkartan, BD6, BD7, BD8
A commander à l’Astrolabe, par exemple, à Paris ou au Vieux Campeur ou chez votre libraire préféré. On peut les trouver aussi sur place en Suède.

Privatiser ce voyage

Pour les amis, CE, association, club de marche, collectivité, etc. : à partir de 6 participants, prenez contact avec Kristiina ou Thomas qui sont à votre disposition pour vous conseiller sur vos projets et pour vous établir un devis sur mesure en fonction de vos attentes, de la taille de votre groupe, des dates et de la durée de votre séjour.

Demander un devis

Ce circuit ne correspond pas exactement à vos attentes ?

Créer un voyage sur mesure Voir tous les circuits en Suède

Nous vous conseillons aussi

Randonnée en raquettes dans les Lofoten
Raquettes guidées
NORGR0003

Hiver boréal aux îles Lofoten

Prochain départ le 17/02/2019
Difficulté
Durée
8 jours
 
 
 

à partir de 1 550,00 €

Ski de randonnée nordique sur la piste Royale en Suède
Ski de rando nordique guidé
SWEGS0001

Laponie suédoise : la piste Royale

Prochain départ le 10/03/2019
Difficulté
Durée
8 jours
 
 
 

à partir de 2 445,00 €

Randonnée en raquettes dans les Dolomites
Raquettes guidées
ITAGR0001

Dolomites magiques

Prochain départ le 27/01/2019
Difficulté
Durée
6 jours
 
 
 

à partir de 845,00 €

Vous aimerez aussi

Vue de la Laponie Suédoise
Chien de traineau guidé
SWEGC0001

Multi-activités en Laponie suédoise

Prochain départ le 14/12/2018
Difficulté
Durée
8 jours
 
 
 

à partir de 2 245,00 €

Vélo à Albufeira en Algarve
Vélo guidé
PRTGV0003

Nouvel An en Algarve

Prochain départ le 26/12/2018
Difficulté
Durée
8 jours
 
 
 

à partir de 1 480,00 €